La pagode de l’Empereur de Jade

Le lieu de culte dédié à l’Empereur de Jade, alias le dieu suprême taoïste assimilé au Seigneur du ciel, à Hô Chi Minh-Ville (Vietnam) n’a de pagode que le nom puisqu’il s’agit en réalité d’un temple, taoïste donc. Il est très fréquenté par des cohortes de fidèles qui se baladent dans les différentes salles avec une poignée de bâtons d’encens qu’ils tiennent allumés et secouent devant leur front. Cette poignée diminue au fur et à mesure qu’ils croisent les statues des différentes divinités devant lesquelles ils déposent quelques bâtons. À gauche de l’autel principal où se dresse l’Empereur de Jade, un passage tout de rose peint mène à une autre salle où règnent Thanh Hoang, maître des Enfers, et son cheval rouge. Dans cette salle, où figurent également les dieux punissant les mauvaises actions et ceux récompensant les bonnes, certains fidèles glissent un billet dans un tronc pour obtenir un morceau de papier rouge. Ils frottent ce papier sur la main du dieu de la Ville qui porte l’inscription « En un clin d’œil, l’argent est donné » avant de le faire tourner au dessus de la flamme de bougies, rouges elles aussi.

 

Prière en musique, Pagode de l’Empereur de Jade, HCMV, le 16/06/2015.

 

Lors de ma visite, à l’étage du temple, j’ai eu la chance d’assister à une prière en musique. La terrasse offre un autre lieu où déposer ses bâtons d’encens, ainsi qu’un point de vue imprenable sur le bassin rempli de tortues vertes…

1

Sur le même thème :

4 thoughts on “La pagode de l’Empereur de Jade

  1. Te voici immergée en Asie ! Très chouette, cette visite en images… As-tu déposé toi aussi des bâtons d’encens ? Hâte de découvrir de nouvelles photos de Saïgon !!! Comment ils disent, d’ailleurs, de préférence, dans la vie de tous les jours, les gens du coin : Ho Chi Minh City ou Saïgon ?

    1. Me voici immergée, oui. Je kiffe les pagodes ! Ce sont des petites oasis de calme dans le tumulte d’HCMV. Saigon représente le district 1 d’HCMV, mais les locaux disent beaucoup « Saigon » à propos de leur ville. Par exemple, la rivière qui traverse la ville s’appelle la Saigon, sur le bus qui m’a ramenée de Can Tho, c’était écrit « Saigon »… Il y en a pas mal qui préfèrent dire Saigon que faire référence à l’omniprésent oncle Hô…
      Je tâche de poster d’autres photos (j’en ai déjà des tas) très vite !!

      PS : je n’ai pas osé déposer de bâton d’encens, enfin, pas dans celle-là du moins. Je l’ai fait dans une autre, plus calme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *