peine de mort iran 2018

Peine De Mort, Iran Iran : le jeune lutteur Navid Afkari exécuté malgré l'émoi international. In this context, three men charged with corruption and sentenced several others to death. This is the lowest number documented since 2007 and represents a 47% reduction from execution numbers in 2017. Execution of the Gonabadi dervish Mohammad Salas as a response to the weeks-long protests by the Gonabadi dervish community; execution of the Kurdish political prisoners Zanyar Moradi, Loghman Moradi and Ramin Hossein Panahi, as a mean to intimidate the growing Kurdish civil movements; and threatening the striking truck drivers and shopkeepers with death penalty, are just a few examples of how the Iranian authorities use the death penalty as an instrument of oppression of the people. Son exécution. Iran Execution Trends Six Months After the New Anti-Narcotics Law, #ارسلان_خودکام، که به اتهام «جاسوسی به نفع احزاب معاند نظام (حزب منحله دموکرات)» به #اعدام محکوم و حکمش در دیوان عا… https://t.co/2YqdfK64uw, #HumanRights-based foreign policy With #Iran; Why? The first death sentences were carried out only three days after the victory of the revolution, as four of the Shah’s generals were executed by firing squads on the roof of “Rafah School”, which was Ayatollah Khomeini’s headquarters at that time. Agir. Le 10e rapport annuel d’Iran Human Rights (IHR) et d’ECPM sur la peine de mort en Iran montre qu’en 2017 au moins 517 personnes ont été exécutées en République islamique d’Iran. LA PEINE DE MORT EN IRAN EN 2019 Au moins 251 exécutions ont eu lieu en Iran au cours de l’année. La peine de mort et la torture sont la négation absolue des droits humains. Pourtant, 737 personnes se trouvent encore dans le couloir de la mort. In 2019, Iran will have its third Universal Periodic Review (UPR). These sentences and executions are regarded as a means to spread fear in the society rather than fighting corruption. Few remember that the apartheid regime of S Africa also had a nu… https://t.co/wO8MdVYGrw, زمان برای محور قرار دادن حقوق بشر در سیاست خارجی درقبال ایران فرا رسیده است The Islamic revolution marks the start of an era where the death penalty became a “normal” part of the people’s everyday lives. Film iranien, 1 h 30 « Œil pour Œil, dent pour dent. Des condamnés mineurs au moment des faits exécutés dans ce pays. Depuis 1948 et l’entrée en vigueur de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, la législation internationale a connu une succession d’adoptions de traités et conventions visant la régulation de la pratique de la peine de mort, voire son abolition. nécessaire], l'Iran fait partie des pays où l'application de la peine de mort est la plus poussée, s'appliquant à des crimes non-violents, aux mineurs et parfois par lapidation. Iranian authorities fear for nationwide protests against the massive corruption within the Islamic Republic’s system and have been using corruption as an excuse to arrest, condemn to death and execute in order to spread fear in the society. Et Navid Afkari a été interpellé pour la mort du fonctionnaire, poignardé, puis 3 juillet 2018 [position de la France] Iran – Exécution d'Abolfazl Chezani Sharahi (27.06.18) 28 juin 2018: Didier Reynders rencontre le Ministre iranien des Affaires étrangères Zarif: 11 janvier 2018: Résolution relative au Docteur Ahmadreza Djalali, condamné à la peine de mort en Iran: 29 novembre 2017 Iran Human Rights (IHR); February 26, 2018: The 11th Annual Report on the Death Penalty in Iran, by Iran Human Rights (IHR) and ECPM, coincides with the 40th anniversary of the Islamic revolution of 1979. We hope it is the first step of many that the Iranian authorities must take in order to improve their dark human rights record”. Lack of due process, unfair trials and arbitrary executions continue now, four decades after that February night. ... en particulier contre les manifestants détenus lors des soulèvements de janvier 2018 et de novembre 2019. IHR and ECPM welcome the significant reduction in the use of the death penalty due to the enforcement of the new amendments to the Anti-Narcotic law and hope that this trend will continue towards complete abolition. Commenting on the reduction in the execution numbers in the 2018 report, Mahmood Amiry-Moghaddam, the spokesperson of IHR said, “This is probably the most significant step towards limitation in the use of the death penalty in the history of the Islamic Republic, and probably 2018’s most significant change in death penalty trends worldwide. In 2018, Iranian authorities once again displayed their systematic violations of due process and the rule of law. 180 executions, were not announced by the authorities, At least 188 executions (66% of all executions) were for murder charges, At least 24 people (8,7% of all executions) were executed for drug-related charges- 207 less than in 2017, None of the drug-related executions were announced by the official sources, 13 executions were conducted in public spaces, At least 6 juvenile offenders were among those executed, At least 62 executions in 2018 and more than 3,526 executions since 2010 have been based on death sentences issued by the Revolutionary Courts, At least 272 death row prisoners were forgiven by the families of the murder victims. Il avait été reconnu coupable d'avoir joué un rôle actif dans les contestations de l'hiver 2017-2018. Lors d’un séjour en Irak en 2019, le réfugié politique a été enlevé et ramené en Iran. During the last UPR review in 2014, Iran accepted only one of the 41 recommendations relating to the death penalty. Iran Human Rights (IHR); February 26, 2018: The 11th Annual Report on the Death Penalty in Iran, by Iran Human Rights (IHR) and ECPM, coincides with the 40th anniversary of the Islamic revolution of 1979. En savoir plus sur la peine de mort. Iranian authorities have admitted on several occasions that the political cost of drug-related executions has become too high. Finally, with the crisis in Iran’s economy, people's focus has been directed towards the massive corruption within the establishment. Au Vietnam, fait exceptionnel, les autorités ont rendu publiques les statistiques relatives à la peine de mort, indiquant qu’au moins 85 exécutions y ont eu lieu en 2018. L'Iran exécute un sportif de niveau international après l'avoir condamné à mort pour "homicide volontaire" suite à la mort d'un agent de sécurité lors de manifestations contre le gouvernement en 2018. IHR is building a strong civil society, through empowerment of the citizens, promoting and defending the human rights. Il couvrait notamment les événements via un groupe ("Amadnews") sur la messagerie Telegram. En Iran, elle accorde à la famille de la victime la possibilité d’accorder son pardon à un condamné à mort… This refers to the increasing international pressure on the Iranian authorities for the high number of drug-related executions in the past. Pictures of the dead generals covered the front pages of the main Iranian newspapers the next morning. Peine de mort et téléréalité en Iran. Mme Faranguisse Mazloumi, mère du prisonnier politique Soheil Arabi, a appelé à l’abolition de la peine […] IHR and ECPM call on Iranian authorities to seriously consider the recommendations made in this report including to allow access to prisoners on death row and to impose a 5 years moratorium on the use of the death penalty. Une ex-étudiante iranienne à Montréal fait face à la peine de mort. Dans ses derniers rapports annuels sur les "condamnations à mort et exécutions" depuis 2010, Amnesty International a recensé et confirmé pour l'Iran : Exécution de l'opposant politique Rouhollah Zam en Iran, Tollé mondial après l'exécution « barbare » par l'Iran du dissident Rouhollah Zam, La cheffe des droits de l'homme de l'ONU consternée par l'exécution de l'Iranien Rouhollah Zam, L'Iran convoque l'ambassadeur de France après l'exécution de Rouhollah Zam, L'ambassadeur allemand à Téhéran convoqué, Iran : l'opposant Rouhollah Zam a été exécuté, annonce la télévision d'Etat, Reporters sans Frontières "choquée" par l'exécution de l'opposant Rouhollah Zam, Ottawa condamne l'exécution du journaliste iranien Rouhollah Zam, L'UE condamne "dans les termes les plus forts" l'exécution de l'opposant iranien Rouhollah Zam, Exécution de l'opposant iranien Zam: Paris dénonce un "acte barbare", [position de la France] Iran – Exécution de Rouhollah Zam – Déclaration de la porte-parole, Iran. Condamnation à mort confirmée pour l'opposant Rouhollah Zam, Condamnation à mort de l'opposant politique Rouhollah Zam en Iran, Exécution du lutteur Navid Afkari en Iran : vives réactions internationales, En exécutant un jeune champion, l'Iran choisit d'ignorer l'indignation générale, Iran: déclaration du porte-parole concernant l'exécution de Navid Afkari, L'UE condamne "dans les termes les plus forts" l'exécution du lutteur Navid Afkari, Exécution d'un lutteur en Iran : l'ambassadeur allemand convoqué, Iran : l'exécution d'un athlète envoie un message profondément troublant aux manifestants, selon des experts de l'ONU, L'Iran dénonce "l'ingérence des ambassades allemande et française dans les affaires internes" du pays, [position de la France] Iran – Exécution de Navid Afkari, Exécution d'un lutteur en Iran : Pompeo dénonce "un acte cruel", Le Comité international olympique "choqué" par l'exécution du lutteur Navid Afkari, Manifestation à Bruxelles après l'exécution d'un Iranien reconnu coupable de meurtre, Iran : l'annonce de l'exécution d'un lutteur dénoncée à l'international, Trump appelle l'Iran à ne pas exécuter un jeune lutteur, Iran : Peine capitale contre un opposant autrefois exilé en France, Condamnation à mort d'un opposant, peine confirmée pour une Française, L'Iran condamne à mort l'administrateur d'un site internet "anti-révolutionnaire", Iran : procès d'un opposant qui risque la peine de mort, Convention relative aux droits de l'enfant, Pacte international relatif aux droits civils et politiques, La cheffe des droits de l'homme de l'ONU condamne l'exécution de mineurs délinquants en Iran, Note de conférence de presse sur l'Iran [décès d'un délinquant juvénile], Iran : au moins 208 personnes tuées lors des manifestations, selon un nouveau bilan de l'ONU, L'ONU rappelle à l'Iran que le droit international interdit l'exécution d'enfants délinquants, Le Conseil des droits de l'homme débat de la peine de mort, Sur recommandation de sa Troisième Commission, l'Assemblée générale adopte 53 résolutions, dont le nouveau Pacte mondial sur les réfugiés, Troisième Commission: la question d'un moratoire sur l'application de la peine de mort divise toujours autant les délégations, Le Conseil tient son débat général sur les situations relatives aux droits de l'homme qui requièrent son attention, Le professeur de la VUB Djalali à l'isolement en Iran, Charles Michel se dit très inquiet, L'Iran pourrait exécuter Ahmadreza Djalali, le professeur de la VUB, d'un jour à l'autre: l'appel des universités flamandes, Détention illégitime d'Ahmadreza Djalali en Iran mettant sa vie en danger, Déclaration du porte-parole sur l'exécution récente d'un jeune délinquant en Iran, L'Arabie saoudite sous le feu des critiques après des exécutions massives, [position de la France] Iran - Condamnations à mort, [position de la France] Iran - Exécution de mineurs, Déclaration de la Suisse : situations des droits de l'homme qui requièrent l'attention du Conseil, Le Canada accueille l'appel de la communauté internationale pour que l'Iran respecte ses obligations en matière de droits de la personne, La Suisse et l'Iran discutent du développement de leurs relations, [position de la France] Iran – Exécution d'Abolfazl Chezani Sharahi (27.06.18), Didier Reynders rencontre le Ministre iranien des Affaires étrangères Zarif, Résolution relative au Docteur Ahmadreza Djalali, condamné à la peine de mort en Iran, Fiche Iran sur le site Death Penalty Worldwide. ... l’Iran ne peut recours à la peine de mort en cas de viol. En mars 2019, le gouverneur de Californie a déclaré un moratoire sur les exécutions. Zeinab Sekaanvand a été extraite de sa cellule le 1er octobre et placée à l'isolement en prévision de son exécution. Amnesty International a recensé au moins 657 exécutions dans 20 pays en 2019, ce qui représente une baisse de 5 % par rapport aux chiffres de 2018 (au moins 690).Ce chiffre est le plus faible qu’Amnesty International ait enregistré au cours de la dernière décennie. However main challenges remain relating to the death penalty in Iran; lack of due process, provisions of laws contradictory to international human rights treaties, public executions, juvenile executions, harassment of human rights defenders, and lack of transparency on the use of the death penalty remain major issues. Iran Human Rights (IHR) ; 27 mars 2019 : Une partie du 11e Rapport Annuel sur la Peine de Mort en Iran, par IHR, traite des moyens de restreindre l'application de la peine de mort en Iran. Le nombre de pays ayant prononcé des sentences capitales a augmenté, passant de 15 en 2017 à 17 en 2018. Le nombre de pays ayant prononcé des sentences capitales a augmenté, passant de 15 en 2017 à 17 en 2018. sur un fonctionnaire de la régie publique de l'eau à Chiraz (sud) le 2 août 2018. The Islamic revolution marks the start of an era where the death penalty became a “normal” part of the people’s everyday lives. متن زیر قسمتهایی از مقاله ای، نوشته مح… https://t.co/zU7zUXmYBA, Report: Human Rights Defenders in Iran 2019-2020, At least 273 people were executed in 2018, 48% decrease compared to 2017, 93 executions (34%) were announced by official sources. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------, --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------. In a recent meeting with the General Secretary and other high ranking officers of Iran’s Drug Control Headquarters, the head of the Iranian Parliament, Ali Larijani, said, : ”Death penalty must be the last way of combating the drug problems”, and continued, “the costs of the executions is very high, you must not underestimate the costs”. Le nombre de condamnations à mort recensées a diminué, passant de 878 au moins en 2017 à 212 au moins en 2018. More importantly, the reduction is mainly due to a decline in the number of drug-related executions, following enforcement of new amendments to the Anti-Narcotic law which aim at restricting the use of the death penalty for such offenses. IHR and ECPM are concerned that with further deterioration of the economy and increasing frustration and anger among the people, the authorities will use more violence, and above all will increase the use of the death penalty as their only and most efficient weapon to face the unrest. Deuxième en nombre d'exécutions après la Chine, et deuxième en nombre d'exécutions par habitant après la Gambie [réf. The death sentences were issued, and the executions carried out on the night of February 15, 1979, after a session, only a few hours long, of a newly established Revolutionary Court, without the presence of a defense lawyer and lacking a process with even a minimum resemblance to a fair trial. IHR has documented close to 6000 executions in the fourth decade of the Islamic Republic’s life. Yalda, la nuit du pardon ** de Massoud Bakhshi. Ce jour-là, dans plusieurs villes d'Iran, des manifestations avaient eu lieu pour dénoncer la situation économique et sociale du pays. With the launch of this report, IHR and ECPM call upon the international community, and Iran’s European dialogue partners, to press for a moratorium on the use of the death penalty, and for major reforms in the country’s judicial system, which does not at this time meet minimum international standards. The present report shows, however, that 2018 distinguishes itself from the previous years. At least six juvenile offenders were executed in 2018, one more than the previous year, and several juveniles are in danger of execution. Due to the lack of transparency, it is not known how many death sentences have been commuted due to the new legislation, but the execution of 20 drug offenders in the last 3 months of the year gives reason to fear that the few months’ halt in implementation of drug-related death sentences might have come to an end. The report shows that in 2018 at least 273 people were executed in Iran. La peine de mort en Iran constitue le châtiment suprême dans ce pays. CNRI Femmes – À l’occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort, des familles de prisonniers politiques et de victimes d’exécutions ont publié des messages et des déclarations pour l’abolition de la peine de mort en Iran. Au pays des mollahs, les condamnés à la peine capitale peuvent échapper à la mort s’ils versent une indemnisation appelée "le prix du sang". Iran : Un homme âgé de 81 ans a été pendu avec un autre détenu. Ce condamné, dont on ne connaît pas le nom, a été exécuté à la prison centrale de … Zeinab Sekaanvand a été condamnée à mort en octobre 2014 au titre de la qisas (« réparation ») à l'issue d'un procès inique devant une cour pénale de la province de l'Azerbaïdjan occidental, qui l'a reconnue coupable du meurtre de son mari.. The number of drug-related executions declined from 230 in 2017 to 24 in 2018. ACTUALITÉS April 21, 2020 9:46 am Statistiques sur la peine de mort dans le monde. » La loi du talion fait partie intégrante de la charia. Le nombre de condamnations à mort recensées a diminué, passant de 878 au moins en 2017 à 212 au moins en 2018. Commenting on the juvenile executions Raphaël Chenuil-Hazan, the Executive Director of ECPM said: “Iran must end its shameful practice of child execution. Appel à l'aide de l'épouse du professeur de la VUB condamné à mort en Iran: archives JT du 26/06/2018 Appel à l'aide de l'épouse du professeur de la VUB condamné à mort en Iran - … 2 SUR LA PEINE DE MORT EN IRAN 2018 TABLE DES MATIÈRES 5 Avant-propos de la lauréate du prix Nobel de la paix Shirin Ebadi 6 Préface 7 Le rapport 2018 en chiffres 7 Introduction 9 Sources 10 Faits et chiffres 10 Tendances des exécutions ces 14 dernières années 10 Répartition mensuelle des exécutions en 2018 11 Exécutions pendant le mandat de Hassan Rohani 12 Cadre législatif Portail thématique présentant des cas actuels, des faits, des chiffres et plus encore Arguments contre la peine de mort. Le régime iranien utilise ouvertement la peine de mort comme une forme de punition. In 2017, 21 % had been announced by the authorities, Approximately 66% of all executions included in the 2018 report, i.e. L’Iran était toujours responsable de plus d’un tiers … Au cours des six années de présidence d’Hassan Rohani, près de 4000 personnes ont été exécutées en Iran, le nombre réel étant probablement plus élevé. La Cour suprême d'Iran a confirmé la condamnation à mort de l'opposant iranien Rouhollah Zam, accusé par Téhéran d'avoir joué un rôle d'agent pour le compte de … Ce chiffre est comparable à celui des exécutions de 2016 et confirme la réduction relative du recours à la peine de mort par rapport à la période 2010-2015. The positive experience of sustained pressure and focus on drug-related executions can and should be applied to other aspects of the death penalty. … This year’s UPR is an important opportunity for the international community to put the issue of the death penalty on the agenda again. Televised confessions, unfair trials and reports of torture, are reminders of the fact that sustainable improvements in the status of human rights, and serious steps towards abolition of the death penalty, are not possible without fundamental changes in Iran’s judicial system. Le 15 avril, en Iran, un condamné a mort a été gracié par la mère de sa victime. L'Iran condamne à mort un opposant accusé d'avoir joué un rôle actif dans les manifestations contre le pouvoir en 2017 et 2018. Depuis la France, où il était exilé depuis 2012, Rouhollah Zam a notamment été accusé d’avoir joué un rôle clé dans la vague de contestation de l’hiver 2017-2018 en Iran, au cours de laquelle au moins 25 personnes ont perdu la vie. Iranian authorities have, moreover, demonstrated their willingness to use the death penalty as a means to intimidate civil society and to counteract public protests. In violation of their international obligations, Iranian authorities continue executions of juvenile offenders. ROYAN (Iran) - 28 avr 2014 - Ces photos ont fait le tour du monde. Peine de mort pour les opposants en Iran : "Ces condamnations s'adressent à la population" ... très actif lors des manifestations de 2017-2018.

Circuit Depart Deauville Mai 2020, Reportage Animalier National Geographic, Têtes à Claques Quarantaine, Kebab Ouvert à Proximité, Rituels Vers Les Maths Ms, Noah écrit En Hébreu, Mitigeur Cuisine Blanc Douchette,

 

Sur le même thème :

  • Aucun article relié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *