Vietnam-jour 11 : « Jour de pluie », 17 juin 2015

Jour de pluie à Saigon. Il tombe des cordes. Mais cela n’arrête nullement le balai des mobylettes. Les chauffeurs stoppent simplement quelques instants sur le bord de la chaussée où à un feu rouge pour enfiler un poncho en plastique. Souvent, ils n’en ont qu’un pour trois, voire quatre. Qu’importe, on partage : le chauffeur enfile le poncho tandis que les passagers se cachent sous l’arrière de la cape.

Je reste faire le guet une bonne demi heure, à poste, sur le rond-point à l’horloge, observant la bataille qui se joue à cette intersection de l’avenue Điện Biên Phủ (prononcer /dinbinfu/). Les « bikes of burden » – pour reprendre le titre de l’ouvrage du photographe hollandais Hans Kemp qui a immortalisé les cargaisons les plus folles embarquées par des Vietnamiens sur leur engin à deux roues – se défendent très bien contre la pluie qui semble aussi rafraîchissante que dans une pub pour Thaïti douche. La colère de Zeus n’effraie en aucun cas l’arrière ligne vietnamienne : vélo, vitre, policiers dérapant… passeront sous mon nez, transportés sur les infatigables mobylettes, à un rythme effréné.

Qui plus est, la pluie n’ôte aucun charme aux saigonnaises. La preuve avec cette élégante dans sa robe de plastique !

 

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *